Michael Bierut, 5 secrets from 86 Notebooks

Why are you a designer? If you find/understand “why” you do this job, then you will have a chance to do differently from your neighbor and therefore do a good work, or work that will makes you happy.

Here is a very instructive talk with Michael Bierut, partner in the New York office of Pentagram, about his creative process. I particularly love this extract.

“I don’t consider myself creative. I don’t have ideas that I want to express that I make up myself. I can’t think of any personal projects that I’ve done. I just don’t work that way. The reason I became a designer is I wanted people to come to me with problems I can solve. I know how to do that, I can be creative then. I feel like I’m a doctor and I can’t just practice medicine on myself, so I need patients who are sick, the sicker the better in fact.”

And here is, three of his secrets : “The problem contains the solution,” “Don’t avoid the obvious,” and “Indulge your obsessions.”

– – –

Pourquoi êtes-vous designer ? Si vous découvrez/comprenez le “pourquoi” vous faites ce métier, alors vous aurez une chance de le faire différemment de votre voisin et ainsi, de faire du bon travail, ou du moins un travail qui vous rendra heureux.

Voici un speech très instructif de la part de Michael Bierut, designer et partner chez Pentagram NYC, sur son processus créatif. J’aime particulièrement cet extrait.

“Je ne me considère pas comme créatif. Je n’ai pas d’idées que je tiens à exprimer ou que je fabrique moi même. Je ne peux pas penser à des projets personnels que j’ai réalisé, je n’arrive pas à travailler de cette façon. La raison pour laquelle je suis devenu designer c’est que je voulais que les gens viennent me voir avec des problèmes que je puisse résoudre. Je sais comment faire ça, la je suis créatif. Je me considère comme un docteur, et je ne peut pas m’exercer sur moi-même, donc j’ai besoin de patients malade, et plus ils sont malades, mieux c’est.”

Et voici trois de ses secrets : “Le problème contient la solution”, “Ne pas éviter ce qui est évident” et “Céder à vos obsessions”.

Source

Be first to comment