Muji Product Fitness 80

Today I have the pleasure to receive the Olivier Legris‘ reviews, planner at Grand Union London, on the Muji exhibition at the Design Museum of London.

One year after the Great East Japan Earthquake on March 11th 2011, Muji decided to remember the event by doing a 10 days long exhibition at the Design Museum of London.
Called Product Fitness 80, it’s all about exploring the possibilities of doing the same with (20%) less.

Most of the products/concepts were re-sized objects, like toilet paper, booknotes or calculator, questioning the visitors about the relevance of standard size.

Others, the more interesting ones, were examples of after-usage possibilities:
A children T-shirt that can sewed to make a teddy bar
A towel ready to be cut off to become littler dusters.

Even if the exhibition was short, the context (a museum design) and the relevance of the items exposed created a well executed communication campaign, where during 5 to 10 minutes, the visitor was deeply immerse in the philosophy of the brand by taking part to an intellectual rewarding experience.

Until March 18th. Free entry to the museum (including Terence Conran’s exhibition and Design of the year) with a Muji flyer or receipt from instore.

I add a comment about his analysis to make a parallel with Yves Behar‘s work for Puma, which has just folded a second time the shirt of the brand for reduced by half the resources necessary for packaging.

– – –
Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir l’analyse d’Olivier Legris, planner à Grand Union London, sur l’exposition Muji au Design Museum of London.

Un an après le grand tremblement de terre au Japon, Muji a décidé de commémorer l’événement en faisant une exposition temporaire au Design Museum of London.
Appelée “Product fitness 80”, elle explore les possibilités de faire les mêmes choses avec 20% de moins.

La plupart des concepts ne sont donc que des objets réduits en taille, comme du papier toilette, des cahiers ou des calculatrices, qui interrogent le visiteur sur la pertinence des tailles standards

D’autres, plus intéressants, étaient des exemples de possibilités après utilisation:
Un t-shirt pour enfant qui devenait une peluche
Une serviette, pré-découpées, qui pouvaient être scindées afin de devenir des chiffons.

Même si l’exposition en elle-même était courte, le contexte (un musée sur le design) et la pertinence des objets proposés, formaient une campagne de communication très bien exécutée, ou durant 5/10 minutes, le visiteur était exposé à la philosophie de la marque par une expérience intellectuellement gratifiante.

L’exposition dure jusqu’au 18 mars. L’entrée (incluant un accès aux expositions en cours sur Terrence Conran et Design of the Year) est gratuite sur présentation d’un flyer a récupérer dans une boutique Muji ou d’un ticket de caisse de la même provenance.

J’ajoute un commentaire à ses propos pour faire un parallèle au travail Yves Behar pour Puma, qui a simplement plié une seconde fois les t-shirt de la marque pour diviser par deux les ressources nécessaires pour empaquetage.

image from notcot

 

1 Comment

Leave a Reply