Obsessions make my Life worse and my Work better

Stefan Sagmeister est l’un des graphistes le plus talentueux de notre époque, depuis une vingtaine d’années, il distille ses créations, qu’elles soient personnelles ou professionnelles, pour des clients comme Lou Reed, HBO ou encore le Musée Guggenheim. En 2008, son studio a conçu une installation autour de l’obsession, thème dont je me sens très proche.

J’ai rarement été obsédé par des choses dans ma vie privée. Je n’arrive pas à me soucier de la bonne teinte de vert pour le canapé, les détails sexuels d’une ex-amante ou de la bonne température de la salle de réunion AC.
Cependant, je suis obsédé par mon travail et je pense que plusieurs de nos meilleurs projets sont sortis d’une telle obsession.

Ce travail de Stefan Sagmeister est l’un de mes favoris, cette folie qui a été nécessaire pour concevoir un tel projet n’a de cesse de m’impressionner. Quand l’idée rejoint l’acte, le résultat est souvent bon, mais quand l’exécution de l’idée est poussée dans son extrême, le résultat est stupéfiant. Il aura fallu 6 jours de montage et autant pour la conception, et cela pour une installation artistique détruite en quelques minutes. Cette phrase, « Les obsessions rendent ma vie horrible, mais rendent mon travail meilleur » me fait également penser à « Le diable est dans les détails« . Dans chaque travail il est important de pousser le concept jusqu’au bout, appliquer l’idée de manière totale, je suis pour faire les choses de manière déséquilibrée, au maximum.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Comments

  1. Pingback: 250,000 Coin Street Mural | Stefan Sagmeister | arch|dez|art

  2. Pingback: ایجاد یک اثر هنری با ۲۵۰ هزار سکه

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>